La seconde guerre mondiale

drapeau France

Le second conflit mondial connaît, un nouveau lot de victimes, heureusement moins nombreuses qu'en 1914/18.

Les archives locales consultées par Raymond Devevey apportent les précisions suivantes :

  • MARTIN, Christian, sergent de réserve au 93e Régiment d'infanterie, 10e compagnie, né le 19 octobre 1905 à Arpajon, demeurant à Ollainville, décédé à Waldvisse (Moselle) au Bois de Grossenvald, en 1940, sur le Champ de bataille (Mort pour la France).
  • PERICAUD, Pierre, Ferdinand, soldat de 2e classe au 151e Régiment d'infanterie, né le 12 janvier 1923 à Ollainville, est décédé à l'hôpital militaire de Dijon le 7 mai 1945, la veille de la Victoire !
  • DAVID, figure sans mention.

Ces victimes sont inscrites au monument aux morts, Place Verte.

Notons encore une autre victime de la Seconde guerre mondiale à Ollainville


  • JEANNET, Louis, décédé lors de la libération de la région. Un monument lui est consacré à proximité du hameau de La Roche, connu sous le nom de la croix Jeannet.

Le socle de la croix porte l'inscription suivante :

"A la mémoire de Louis Jeannet tué par une mine allemande le 18 août 1944 à l'âge de 23 ans. Priez pour lui".

Cette croix primitivement située au carrefour de la route communale reliant La Roche à Ollainville, avec la départementale 97 (route de Limours). Les travaux d'aménagement de l'échangeur de La Roche ont nécessité son retrait en bordure de la rue des Mulets.

Croix Jeannet



Page précédente

Sommaire histoire d'Ollainville

Page suivante



Source :
Pages d'histoire à Ollainville "Un village de l'Essonne à travers les siècles" par Georges SOLOVIEFF, avec son aimable autorisation.
Page réservée à un usage personnel ou pédagogique et non commercial.
- Page d'accueil -